11, rue Aristide Briand 01000 Bourg-en-Bresse

04 74 22 11 11

ADAG logo punchline

Qui sommes-nous ?

Historique

L’Association D’Action Gérontologique du département de l’Ain, ADAG 01, a été créé en 1988 par un ensemble d’acteurs gérontologiques qui souhaitaient mener une réflexion et promouvoir l’action gérontologique au niveau départemental.

Ce n’est qu’en 1998 que ces réflexions ont pu aboutir à la création d’une antenne gérontologique, aujourd’hui le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination). Pour piloter cette antenne gérontologique fut créée l’Association D’action Gérontologique du Bassin Burgien, l’ADAG BB. L’ADAG BB apparaît comme le prolongement naturel de l’ADAG 01, cette filiation donnant sa légitimité à notre association.

A la même époque, l’ADAG BB en partenariat avec le Centre Psychothérapique de l’Ain ont créé la Cellule de Prévention des situations de détresse de la personne âgée dont le but est de prévenir et repérer le risque suicidaire chez les personnes âgées. Ce dispositif s’étend aujourd’hui sur l’ensemble du département.

Quelques années plus tard, l’ADAG BB a répondu à un appel à candidature national pour faire partie des premiers sites expérimentateurs du dispositif MAIA, destiné à accompagner les personnes âgées atteintes par la maladie d’Alzheimer.

Enfin, en 2015 l’ADAG BB qui a élargi son territoire d’intervention et ses missions avec les trois dispositifs que sont le CLIC, la Cellule de Prévention et la MAIA, a changé de nom pour devenir Association D’Action et de réflexion Gérontologique de l’Ain, l’ADAG.

Projet associatif et valeurs

La vieillesse est une étape de l’existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement. Toute personne âgée, compte tenu de son état de santé, doit pouvoir continuer à exercer ses droits, ses devoirs et ses libertés de citoyens. Elle doit aussi pouvoir garder sa place dans la cité au contact des différentes générations.

Le projet associatif fait référence à des valeurs partagées :

  • La liberté parce que témoignant de l’impératif absolu du respect de l’homme dans la diversité de ses comportements individuels et dans les limites imposées par le respect de la liberté d’autrui.
  • Cette liberté suppose que soient pris en compte les désirs des personnes âgées, tant par l’environnement familial et social que par les professionnels. En particulier, la personne âgée doit garder la liberté de choisir son mode d’existence en tenant compte d’une possible restriction de son autonomie, même au prix d’un certain risque pour elle.
  • L’égalité nécessite que chaque personne âgée puisse avoir accès à l’ensemble des services existants, quel que soit son âge, son origine sociale, son origine culturelle, son état de santé, ses ressources et son lieu de vie.
  • La solidarité concerne la protection sociale institutionnalisée et les solidarités de voisinage, y compris celles liées à la famille. La nécessité des complémentarités entre la famille, l’entourage, les institutions et les services est admise par tous. Cela suppose une volonté politique et impose un décloisonnement de la pratique de chacun.
  • Le partenariat d’acteurs comme état d’esprit, dans une complémentarité, et le partage avec d’autres acteurs autour de la personne âgée, avec l’idée d’un réseau ouvert dans le souci d’améliorer l’accompagnement.
  • Le fait associatif garant d’une posture de neutralité pour la conduite d’actions, de dispositifs et de programmes.

Les principes fondateurs de l’action gérontologique en faveur des personnes doivent être prolongés par une éthique professionnelle.

Celle-ci est basée sur une approche globale de la personne dans sa dimension biologique, psychologique et sociologique. L’action des professionnels doit être orientée vers la recherche et le maintien de la plus grande autonomie possible de la personne en soutenant en priorité les efforts de son entourage naturel.

Vie associative et statuts

L’association d’Action Gérontologique du Bassin Burgien est une association privée à but non lucratif (association loi 1901) qui a pour mission la gestion et l’animation du Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique.
Elle peut être amener à mettre en œuvre d’autres actions gérontologiques.

L’Assemblée générale
L’Assemblée générale est composée de toutes les personnes physiques ou morales adhérentes et à jour de leur cotisation. Ces membres ont une voix délibérative.

L’Assemblée générale se réunit une fois par an. Les rapports d’activité, moral et financier lui sont présentés. Elle approuve l’exercice écoulé et délibère sur toutes les questions mises à l’ordre du jour. S’il y a lieu, elle pourvoit au renouvellement de ses membres.
» La dernière Assemblée générale s’est tenue le 29 mai 2018 : Rapport d’activité ADAG 2017

Le conseil d’administration et le bureau
Le conseil d’administration est composé de membres élus. Il nomme parmi ses membres le bureau, animé par le Président, qui se réunit régulièrement pour traiter les affaires courantes et préparer les dossiers qui sont présentés au Conseil d’administration.

Le Conseil d’administration et le bureau sont les lieux d’élaboration et de validation de la politique générale de l’association.

Le Conseil d’administration est amené à mettre en place des commissions de réflexion gérontologique permettant d’échanger sur les projets à venir.

En partenariat avec les communes et les CLIC du département